Melle

Melle

Une cité aux multiples visages.

Melle est une petite ville inattendue. La richesse de son patrimoine historique, botanique et artistique ainsi que le dynamisme de sa vie culturelle et associative en font une Petite Cité de Caractère pleine de charmes.

Melle cité méviédale

Melle doit son origine et son nom à des mines de plomb argentifère, exploitées dès l’époque gallo-romaine. La ville s’enrichit grâce à l’atelier monétaire qui frappait les monnaies royales carolingiennes jusqu’au Xème siècle. Aux XIème et XIIème siècles, trois églises romanes, classées, furent bâties pour accueillir les pèlerins : Saint-Savinien, Saint-Pierre et Saint-Hilaire, qui est également inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre « des Chemins de Saint Jacques de Compostelle en France ».

Melle cité botanique

Un parcours botanique, l’Arboretum du Chemin de la Découverte, entoure la ville et offre plus de 1400 espèces d’arbres, arbustes et variétés de roses. Le Jardin d’eau-jardin d’orties du jardinier-paysagiste Gilles Clément (2007) illustre l’engagement écologique de la ville. Dans le Jardin carolingien, on pourra découvrir plus de 130 espèces nourricières, tinctoriales et médicinales, dont la sulfureuse mandragore…

Melle cité d’art contemporain

La création contemporaine est à l'honneur à Melle. Dans la ville, des œuvres d’art pérennes interpellent les visiteurs : le Chœur de Saint Hilaire (Mathieu Lehanneur), les Vitraux de Saint Savinien (Rémy Hysbergue), le Pont aux roses (Françoise Quardon), le Chemin de bois (Tadaschi Kawamata), Le Feu inventé (Christian Lapie)…