Locronan

×

Message d'erreur

Warning : "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? dans include_once() (ligne 1387 dans /home/clients/www/petitescites/includes/bootstrap.inc).
Locronan

Un patrimoine intact et légendaire

L'ambiance de l’église prieurale contraste avec l'activité trépidante de l'ancienne cité. Les chalands y ont remplacé les armateurs venus gréer leurs navires en partance pour le Nouveau Monde. Les gourmandises traditionnelles ont succédé aux pièces de toile de lin et de chanvre. Au-delà des venelles pavées, le visiteur met ses pas dans ceux des pélerins qui ont gravi la montagne sacrée, témoin de 2 500 ans d'histoire.

Sur ce haut lieu sacré, s’érige d’abord un nemeton (temple) celtique, christianisé au VIIe siècle par Saint Ronan. Un site palatial prend alors place au pied de la montagne. Sans doute ruiné par les Normands, l'habitat rejoint à partir du Xe siècle l'emplacement de l'ermitage de Ronan. La piété des comtes de Cornouaille envers saint Ronan, puis celle des ducs de Bretagne, conduisent à l'érection d'une première église romane, à la création d'un prieuré bénédictin, et enfin à l'édification de l'église prieurale au XVe siècle.

Exempté de divers impôts par l'autorité ducale, Locronan devient le siège d'une importante manufacture de tissage de toile à voile. Les maisons de la place portent témoignage de cette industrie : bureau de la toile, hôtel de la Compagnie des Indes, demeures des négociants, des notaires, des contrôleurs pour le Roy, et des officiers… Au pied de la tour carrée de l’église, donjon trapu et solitaire, de riches demeures de granit bleuté forment un bel ensemble architectural.

Le temps semble s’être arrêté sur la place et dans les vieilles rues. Ce patrimoine aux beautés intactes séduit les cinéastes en quête d’authenticité. Des centaines de milliers de visiteurs se rendent chaque année à Locronan, véritable décor de cinéma. Les aménagements destinés à l’accueil des visiteurs veillent à préserver la qualité du patrimoine. 

De nombreux touristes y font également étape lors des pardons et des Troménies. Lors de la petite Troménie, procession annuelle, les pélerins reprennent le parcours que Saint Ronan effectuait à jeun chaque matin. La grande Troménie a lieu tous les six ans et fait le tour de la montagne (douze kilomètres).